Comment choisir son kit CPL ?

Un guide d'achat pour bien choisir son kit CPL

CPL

Il existe plusieurs manières de connecter des ordinateurs en réseau. La plus connue est le câble Ethernet classique dont les performances sont excellentes mais qui impose la présence de fils pas toujours très pratiques. Dès son lancement, le Wifi a connu un très gros succès en raison de l’absence de câble. En contrepartie, il est plus lent qu’un réseau câblé mais ce sont surtout les ondes émises par le Wifi qui font l’objet de polémiques… Il existe une troisième alternative pour connecter des ordinateurs : le CPL ou Courant Porteur en Ligne. Ce système utilise les câbles du réseau électrique domestique pour véhiculer son signal. CPL, le réseau presque sans fil ?

Un réseau ?

Le principe initial d’un réseau local est de relier des ordinateurs ensemble. Avec l’évolution, les téléviseurs et les consoles de jeux sont devenus des périphériques capables de se connecter à un réseau et il est aujourd’hui presque impensable de ne pas avoir un réseau local à son domicile. Les avantages sont nombreux : partage de la connexion Internet, d’une imprimante, de la bibliothèque iTunes, accès aux autres ordinateurs et disques durs réseau (NAS), accès aux fichiers multimédia depuis une console de jeu, un boîtier multimédia ou un téléviseur, etc. Dans un réseau familial ou domestique, on retrouve un modem (qui permet la connexion à Internet via le câble, la paire en cuivre du téléphone ou encore à l’antenne satellite voire le réseau 3G), un routeur et un point d’accès sans fil. De nos jours, avec les offres combinées, toutes les fonctionnalités nécessaires au réseau local se retrouvent dans la « box » de l’opérateur, ce qui simplifie fortement les choses. En effet, il suffit de brancher les différents câbles réseau à la « box » pour que tous les appareils connectés se retrouvent dans un même réseau et profitent de l’accès à Internet.

Du câbles, des ondes ou les deux ?

Lors de la construction d’une maison neuve, il est possible de prévoir un « local technique » où sera placé la « box » et d’installer des câbles réseaux dans toutes les pièces au même titre que les câbles électriques. Ce cas de figure est idéal mais bien rare… Par la suite, tirer des câbles réseau et les fixer proprement n’est pas des plus simples même si c’est plus commode que d’avoir des câbles baladeurs… Il faut percer des murs, ce qui est incompatible avec une location voire « impossible » dans des bâtiments anciens aux murs très épais. Bref, quand les câbles Ethernet posent plus de problèmes qu’ils n’en règlent, il faut passer à autre chose.

Le Wifi est une solution simple et performante surtout dans sa dernière version 802.11n. Elle offre des débits théoriques de plus de 300 Mbps soit de quoi transférer en pratique de 10 Mo/s à 20 Mo/s selon la qualité de la connexion. Le Wifi est souvent critiqué pour son manque de sécurité et une complexité (relative) pour la sécurisation mais surtout pour les ondes émises. En outre, dans certains types de bâtiments, notamment les maisons anciennes avec des murs très épais, le signal passe très mal…

CPL
Source: Devolo


Le CPL est une solution élégante et astucieuse. Au lieu d’utiliser des câbles spécifiques pour le réseau, il utilise les fils de l’installation électrique. Les adaptateurs CPL ajoutent un signal à haute fréquence sur la ligne électrique afin de véhiculer les signaux réseau. Ils comportent une prise Ethernet (RJ45) traditionnelle pour se relier aux ordinateurs, consoles, téléviseurs et autres imprimantes. Toutefois, le CPL souffre d’un défaut similaire au Wifi : le signal haute fréquence envoyé sur les fils électriques émet lui aussi des champs. En effet, le blindage des fils électriques n’est pas conçu pour bloquer le rayonnement d’un signal à haute fréquences. Côté performances, les adaptateurs CPL existent en 85 Mbps, 200 Mbps et même 500 Mbps mais en pratique, les débits sont plus de l’ordre de 40 Mbps, 70 Mbps et 100 Mbps (soit de 5 à 20 Mo/s en pratique).

A titre indicatif, un réseau Ethernet Gigabit avec des câbles réseau cat5 ou cat6 est capable d’atteindre plus de 100 Mo/s. Quoi qu’il en soit, le CPL ou le Wifi ne constituent pas (ou très rarement) un frein à la connexion Internet où les connexions à 25 Mbps correspondent à un peu plus de 3 Mo/s.

Avantages et inconvénients du CPL

CPL

Le CPL offre deux avantages importants : il ne demande pas d’installer des câbles et par rapport au wifi, la sécurisation est très simple. En plus de la vente de l’adaptateur à la pièce, les constructeurs proposent généralement des « kits CPL » à prix avantageux avec deux ou trois adaptateurs. La mise en œuvre est aisée. Il suffit de brancher les adaptateurs, de les connecter avec un câble Ethernet au PC (ou à tout autre périphérique) puis de les synchroniser. Certains adaptateurs ont un bouton de synchronisation matériel, ce qui leur permet de fonctionner indépendamment du système d’exploitation. Ils sont donc utilisables avec les téléviseurs, consoles, imprimantes, ordinateurs sous Linux, Mac, etc. Dans d’autres cas, la synchronisation passe par un logiciel souvent limité à Windows…

Chaque adaptateur monopolise une prise de courant et certains gênent même la prise voisine. En outre, les adaptateurs CPL ne fonctionnent pas très bien sur un bloc multiprises parafoudre. Heureusement, des adaptateurs récents répliquent directement la prise, ce qui est aussi simple que pratique. A se demander pourquoi les constructeurs n’y ont pas tous pensé directement !

Le CPL est très performant si tous les adaptateurs CPL sont sur une même ligne. Le tableau peut rapidement se gâcher s’ils sont sur des lignes issues de différentes phases ou que l’installation électrique est vétuste. Dans le premier cas, un coupleur à installer sur le tableau électrique résoudra le problème. Par contre, il n’y a pas de miracle à attendre si l’installation est vraiment ancienne.

CPL, Ethernet et Wifi peuvent se compléter pour une couverture réseau optimale. Il est parfaitement possible de « sortir » d’un adaptateur CPL, passer par un long câble réseau puis se connecter un point d’accès Wifi. Il faut également savoir qu’il existe des adaptateurs « CPL access point Wifi » destinés à amener le Wifi dans une pièce via le CPL sans autre périphérique ainsi que des « hubs CPL » avec plusieurs prises Ethernet.

Enfin, le CPL a un coût relativement important. Il faut en effet compter sur ~60 € pour deux adaptateurs 200 Mbps avec prise intégrée, 80 à 85 € pour 3 adaptateurs, une centaine d’euros pour 4 modules de bonne facture et pas loin de 30 € pour un adaptateur basique premier prix seul.

Un grand merci à Pascal de TT-Hardware pour la réalisation de ce dossier.





Thèmes de la page: Choisir CPL - Choix courant porteur - guide CPL - Tuto CPL