Comment choisir sa console portable ?

Un guide d'achat consoles portables pour comprendre et faire le bon choix


Depuis l'arrivée de Sony sur le segment de la console portable, ce marché n'a cessé d'évoluer, avec la sortie d'une nouvelle console presque chaque année.

Si la Nintendo 3DS et la NGP (Next Generation Portable, nom que Sony donne à la PSP2) pointent déjà le bout de leur nez, Nintendo DS et PlayStation Portable s'affrontent plus ou moins directement avec des armes pour le moins opposées.
Deux approches complètement différentes qui ne facilitent pas le choix des consommateurs, quelque fois un peu perdus...

Pour vous guider dans vos choix, nous vous présentons en détail ces consoles dans notre guide dédié !

PlayStation PortableNintendo DSNintendo DSi XL


Quelle utilisation ?

Utilisateur PsPAvant d'arrêter son choix, il reste primordial de savoir ce que l'on cherche vraiment.

Ainsi, la PSP semble d'avantage destinée à un public sensible aux objets « hi-tech », avec une technologie offrant une réalisation de qualité supérieure aux jeux.
De plus, la possibilité de lire des films (format UMD) en fait une plateforme assez polyvalente pour les amateurs d'images et de jeux vidéo en général.

De son côté, la Nintendo DSi se veut plus ouverte au monde, avec un écran tactile davantage adapté aux nouveaux publics, ainsi qu'une caméra compatible avec de nombreux programmes et logiciels à caractère plus ou moins éducatif.
Plus légère et plus discrète, cette dernière séduit facilement la gente féminine et/ou les amateurs de produits culturels en général.

Enfin, la Nintendo DSi XL précise l'expérience de la Nintendo DSi, en offrant un concept de console portable « de salon ». Plus imposante et plus lourde, cette dernière offre une meilleure visibilité de l'écran autorisant deux personnes voire, une petite famille, à partager un jeu ou un logiciel en posant simplement la console sur une table. A noter aussi l'évolution du design, très classe, en faisant un objet à part, aux courbes plus sensuelles que celles de ses concurrents. Un concept logiquement plus adapté également au public des « séniors », grace à la taille supérieure des écrans et au design du stylet, quasiment identique à celui d'un stylo plume classique. De plus, l'ergonomie de la Nintendo DSi XL conviendra plus facilement à la gente masculine.



Les Jeux

Le principal attrait d'une console de jeu étant sa ludothèque, les hardware portables ne dérogent pas à la règle.

Premier point à aborder, le style de jeu.
Côté PSP, nous retrouvons pas mal de titres « classiques » à priori adaptés à une cible de joueurs d'expérience. Jeux de course automobile, de Sport, jeux de combat ou d'action en général, les jeunes adultes et adultes en mal d'adrénaline devraient y trouver leur compte. Des titres comme God of War, Need For Speed ou Metal Gear y seront ainsi particulièrement à l'aise. Les amateurs de scènes gores et de jeux violents trouveront là un support idéal, dans l'esprit des jeux disponibles sur consoles H.D, voire sur PS2.

De l'autre côté, Nintendo DS et Nintendo DSi XL jouent d'avantage la carte de l'originalité avec de nombreux jeux et concepts originaux permettant de palier les faiblesses technologiques par rapport au concurrent. Stratégie, réflexion, programmes éducatifs (lecture, peinture, bricolage, cuisine,etc..), jeux de plateforme en 2D, RPG « vieille école » et jeux pour enfants, les portables de Nintendo proposent des titres adaptés à strictement tous les publics sans distinction d'âge et de milieu socio-professionnel. Nous retrouvons également des « soft » plus adaptés aux joueurs d'expérience, avec des licences Nintendo (Zelda, Mario Kart, etc...) et beaucoup de jeux d'aventure et de rôle (Final Fantasy, Golden Sun, Dragon Quest, etc...) et d'enquêtes policières (Hôtel Dusk, Ghost Trick, Phoenix Wright) de très grande qualité.

Malgré tout, les Nintendo DSi et DSi XL ne combleront pas les joueurs d'expérience à la recherche d'action « mature », l'esprit bon enfant de Nintendo se ressentant dans les jeux disponibles. Pas -ou très peu- de violence et de scènes choquantes dans les jeux Nintendo DS, un parti-pris à prendre en considération. Cependant, des titres comme Call of Duty, Goldeneye, GTA et Resident Evil apporteront tout de même une petite dose d'action pure. Rien de comparable aux titres PSP toutefois, tant en matière de rendu visuel que de choix.

Jeux


Reste à aborder l'aspect quantitatif. A ce niveau, la pauvre PSP accuse le coup, avec peu de sorties majeures à noter et une fin de vie qui s'annonce proche. A tel point que l'achat d'une PSP GO semblerait plus judicieux à ce stade. Par conte, côté Nintendo DS en général, il suffit de regarder les rayons de grands magasins pour constater à quel point le choix et aussi vaste que varié ! Et malgré l'arrivée prochaine de la Nintende 3DS, les sorties vidéoludiques devraient se poursuivre pendant encore au moins deux à quatre bonnes années sur Nintendo DS, les publics de ces deux technologies étant, pour l'heure, très différents. Par ailleurs, le prix accessible des jeux confirme le bon positionnement de Nintendo dans ce domaine.



Graphismes et capacités

A ce niveau, pas de débat possible, la PSP étant largement plus puissante que ses rivales. Des graphismes « next-gen » permettant de produire n'importe quel type de jeu en y intégrant de magnifiques scènes cinématiques (résolution de 480*272 pixels). L'écran de la PSP est également nettement plus large (4,3 pouces), offrant une meilleure visibilité.

Par contre, la DSi dispose de deux écrans offrant de nouvelles perspectives de jeu.

Par exemple, il devient possible de retourner sa console à l'horizontal afin de la tenir comme un livre (E-book). Cela permet aussi de disposer d'un écran affichant une carte (dans le cas d'un jeu d'aventure ou RPG), ou un rétroviseur dans un jeux de course.
Et avec la DSi XL, le problème de taille relatif aux écrans est résolu (4,2 pouces contre 3,25 pour la Nintendo DSi), de même que la qualité d'image, via un nouveau système de cristaux liquides élaboré autorisant désormais tous les angles de vues. La résolution y gagne également en finesse.

Jeux


Reste l'aspect sonore, avec une Nintendo DSi un peu limitée à ce niveau, la PSP étant une nouvelle fois la gagnante, la qualité UMD offrant un rendu irréprochable, par le biais de haut-parleurs stéréo internes. Côté Nintendo DSi XL, le son stéréo apporte un petit plus pas négligeable, du moins en comparaison avec la Nintendo DSi.

A noter que la PSP Go conserve toutes les qualités de sa devancière avec toutefois un écran plus petit (3,8 pouces) et une ludothèque entièrement dématérialisée (c'est à dire aucun support physique pour les jeux et film, tout est à télécharger).

Le choix se fait finalement facilement entre, d'un côté, la PSP sur-puissante offrant des graphismes à couper le souffle et une bande-sonore qualité digitale et, de l'autre côté, une gamme Nintendo DS bien plus limitée à ce niveau (graphismes parfois pixelisés, peu de séquences cinématiques) mais plus novatrice, avec deux écrans dont un tactile et une interaction possible avec la caméra (ex : appareil photo), faisant des consoles Nintendo DSi et Nintendo DSi XL les plus surprenantes et novatrices. Des fonctions inédites sur consoles...



Prise en main

Cette-fois encore, PSP, Nintendo DSI et Nintendo DSi XL, proposent des commandes différentes en fonction du public visé.

La PSP paraît clairement plus adaptée aux hommes ayant l'habitude de jouer sur consoles de salon.
Nous retrouvons finalement une manette PS2/PS3 transposée sur le concept portable avec tout de même une petite originalité représentée par son stick analogique.
Une bonne idée mal récompensée, son emplacement (en haut à gauche) de même que sa taille en faisant plus un accessoire gadget qu'autre chose.

Chez Nintendo, comme c'est souvent le cas, c'est par la prise en main que se fait la révolution.
Et si l'on retrouve bien la croix multidirectionnelle et les boutons classiques, l'introduction du stylet bouleverse la façon de jouer. Car, via l'écran tactile, il devient possible d'agir directement sur l'action en dessinant ou en dirigeant un personnage par simple pression.
D'ou l'arrivée de tous ces logiciels éducatifs et artistiques, attirant un tout nouveau public. De plus, le côté « barbare » de la manette classique étant oublié, les allergiques au jeux vidéo traditionnel y trouvent enfin leur compte.
Il en résulte d'ailleurs des commandes beaucoup plus intuitives et naturelles, le stylet représentant finalement un objet connu de toutes et tous, le stylo.
Notons aussi la possibilité d'interagir sur le cours d'un jeu en soufflant délicatement sur le microphone de la console.

Consoles


Reste cependant le problème du design de la console, peu compatible avec des mains masculines, principalement concernant le positionnement des touches L et R.
Ainsi, au bout de quelques minutes, crampes et douleurs peuvent apparaître.
Du coup, la Nintendo DSi paraît mieux adaptée aux enfants, aux femmes et aux petites mains en général.
Aspect confirmé par les dimensions « mini » du stylet.

Heureusement pour Nintendo, l'apparition de la Nintendo DSi XL met un terme à cette injustice, avec un véritable stylo et des dimensions enfin adaptées à la gente masculine.
Voilà qui autorise désormais les hommes à profiter pleinement des fonctionnalités révolutionnaires de la console sans risquer les douleurs aux mains.



Fonctions « online »

Le jeu en ligne a gagné en puissance avec l'arrivée des dernières consoles de salon. Et bien que cette tendance soit moins présente sur portables, Nintendo 3DS et Sony NGP devraient marquer un tournant à ce niveau.

En attendant, PSP et consoles Nintendo DS proposent deux fonctions bien distinctes aux joueurs souhaitant partager leurs parties.

D'un côté, les modes infrarouge permettent de jouer à plusieurs en local, c'est à dire à quelques mètres de distance, généralement en disposant chacun d'une cartouche/UMD.
De l'autre, le jeux online (Wi-fi) offre aux joueurs une fonction similaire à celles proposées sur consoles de salon avec toutefois quelques restrictions, comme le nombre plus limité de joueurs possibles simultanément (généralement entre deux et six).
Avantage à la PSP, plus puissante et plus apte à proposer une action fluide et agréable visuellement.
Cependant, Nintendo DSi et Nintendo DSi XL disposent de l'avantage du choix, avec un grand nombre de titres compatibles Wi-Fi.

Wi-Fi


A noter aussi l'introduction de fonctions de partage, par exemple pour échanger des objets dans un jeux d'aventure, des temps à battre dans un jeux de course ou encore une création artistique dans un programme éducatif.
Des échanges possibles également en infra-rouge. Bien sûr, le téléchargement est possible sachant que Nintendo DSi et Nintendo DSi XL offrent désormais la possibilité de télécharger des jeux (Nintendo DSi Shop), comme le proposait déjà la PSP (PlayStation Store).
Du contenu additionnel est aussi disponible, souvent gratuitement sur consoles Nintendo.

Par ailleurs, la PSP GO fait office de précurseur potentiel à ce niveau avec la disparition du port UMD, les jeux ne s'achetant plus en boutique mais exclusivement en téléchargement.
Un concept à priori séduisant mais qui tarde à convaincre les joueurs, sans doute en raison de la perte de l'aspect tactile (voire olfactif avec le livret du jeu) propre au jeux vidéo classique.



Autonomie

Quelle que soit la console choisie, il sera possible de jouer directement sur secteur via la batterie rechargeable.
Par contre, concernant l'autonomie « brute » des batteries, des différences existent une nouvelle fois.

Pour ce qui est de la PSP/PSP Go, il faut compter 3 à 6 heures grand maximum d'autonomie en mode « jeux » et musique. Par contre, lors de l'utilisation d'un UMV Vidéo (film), la durée de vie tombe à seulement 2H30, juste de quoi visionner un film, à peine plus.
Le prix à payer pour de le technologie « supérieure »...

Côté consoles Nintendo, curieusement, la Nintendo DSi XL permet de jouer plus longtemps que la Nintendo DSi sur batterie.
Si nous prenons le réglage le plus faible (5 degrés de luminosité possibles), la version XL tiendra (selon les jeux) de 13 à 17 heures. Une autonomie qui chute à 9-14 heures pour la Nintendo DSi.

Mais dans les deux cas, la durée de jeu demeure supérieure à celle offerte par la console de Sony, assez logiquement compte-tenu des différences de puissance existantes.

Autonomie




Mémoire

Dernier point important, la mémoire ! A ce niveau, la Nintendo Dsi/XL dispose d'un avantage considérable de part la la nature des jeux, distribués sur cartouches. Une orientation bien pratique, les sauvegardes s'effectuant ainsi directement dans les jeux, comme cela était le cas il y a quelques années sur les consoles de salon.
Cependant, une carte SD est désormais compatible (Nintendo DSi et XL), par exemple pour stocker des jeux téléchargés sur Nintendo DSi Ware ou encore des photos prises via la caméra.

En revanche, les joueurs PSP devront obligatoirement acheter une carte mémoire (Memory Stick) pour sauvegarder leurs jeux, la console ne disposant pas de sauvegarde interne.
Un coût supplémentaire à prendre en considération, surtout lorsque l'on souhaite stocker beaucoup de jeux...



PSP, Nintendo DSi ou Nintendo DSi XL : Choix finalement évident !

Finalement, faire le bon choix en matière de console portable n'est pas si compliqué.
La PSP conviendra d'avantage aux hommes férus de jeux d'action intense et/ou de multimédia tandis que Nintendo DSi et Nintendo DSi XL plairont à un très large public familial (enfants, séniors, hommes/femmes, couples) et aux joueurs d'expérience en quête d'innovation.

A qui s'adressent ces consoles ?

Sony PSP :

  • les joueurs cherchant un substitut aux consoles de salon pour déplacements ponctuels
  • les joueurs ayant besoin d'une ludothèque « mature » pour leurs déplacements
  • les joueurs attirés par une plateforme multimédia portable : jeux, films et musique
  • les joueurs attirés par des graphismes réalistes et séquences cinématiques
  • les garçons adolescents pour le côté « hi-tech/fashion »
Nintendo DSi :
  • la gente féminine en général, qui appréciera son design et son côté portable (se glisse facilement dans un sac)
  • les enfants, qui disposeront de nombreux jeux dédiés, d'une console adaptée à leurs mains, à moindre coût pour les parents
  • les amatrices de produits culturels en général (lecture, arts en général)
  • les joueuses d'expérience qui profiteront d'une ludothèque riche, variée et qualitative (aventure, plateforme, enquêtes, etc...)
  • les joueuses attirées par de nouvelles expériences vidéoludiques (écran tactile/stylet, appareil photo/vidéo, nouveaux concepts de jeux)
Nintendo DSi XL :
  • la gente masculine qui appréciera le confort de jeu lié aux nouvelles dimensions
  • les «Séniors » qui feront travailler leur méninges (jeux de mémoire, de réflexion, de création) sur une console aux dimensions idéales
  • les couples qui partageront plus facilement des parties « ensemble »
  • les joueurs d'expérience qui profiteront enfin de « grands jeux » (Zelda, Mario, Final Fantasy, Mario Kart, etc...) sans subir de crampes et autres désagréments
  • le public familial en général : choix de jeux et programmes éducatifs particulièrement vaste
  • les joueurs attirés par de nouvelles expériences vidéoludiques (écran tactile/stylet, appareil photo/vidéo, nouveaux concepts de jeux)

Sony/Nintendo




>>> Voir les Nintendo 3DS
>>> Voir les Nintendo DSi
>>> Voir les Sony PSP


Un guide signé Julien Barthet, rédacteur en chef du Mag Jeux Vidéo.








Thèmes de la page: Choisir console portable - Choix console de jeux portable - Comprendre les consoles portables - Guide d'achat consoles portables